Le Médoc

main-vigneron

Le Médoc est une vaste presqu’île au nord de Bordeaux, comprise entre l’Océan Antlantique à l’Ouest, la Garonne et la Gironde à l’Est. La partie viticole est constituée par une série de « croupes » graveleuses reposant soit sur un grès plus ou moins ferrugineux, l’alios, soit sur un sous-sol calcaire. Les vignobles du Médoc s’étendent de la Jalle de Blanquefort qui les limites au Sud, jusqu’à Soulac au Nord, sur une longueur de 90 kms environ et sur une largeur moyenne de 10 kms.

On a l’habitude de diviser le Médoc en 2 parties:

  • le Haut-Médoc qui s’étend de la Jalle de Blanquefort à Saint-Seurin-de-Cadourne.
  • le Médoc de Saint-Germain-d’Esteuil à Talais et Soulac.

On trouve dans cette région du vignoble girondin, des vins dont les prix varient dans des proportions considérables. Actuellement d’ailleurs, les rapports entre les prix de vente des vins des crus des diverses classes ne sont plus aussi constants qu’autrefois. Ils tiennent davantage compte de la qualité  et de la notoriété. La grande diversité des qualités du vin produit dans le Médoc a amené dans la suite des temps à une classification qui les a divisés en : Grands Crus, Crus Bourgeois Supérieur, Crus Bourgeois, Crus Artisans.

Le groupe des Grands Crus est divisé en 5 classes par le classement de 1855 et 1973. (Référez vous aux catégories pour obtenir les différents Châteaux par Crus)

Appellations Communales :

C’est dans la région du Médoc que les appellations communales sont les plus nombreuses. Nous y trouvons en effet les appellations suivantes : Listrac, Margaux (Arsac, Cantenac, Labarde et Soussans), Moulis, Pauillac, Saint-Estèphe et Saint-Julien. Seuls les vins produits dans chacune de ces communes, où parfois sur des parcelles bien déterminées des communes voisines, peuvent bénéficier de l’appellation communales. Le caractère de ces divers vins est voisin de celui du Médoc, mais s’en distingue cependant par des qualités particulières.

grappe_raisinEncepagement:

Le vignoble médocain ne produit que des vins rouges. Les cépages sont: le cabernet-sauvignon, le cabernet franc, le malbec, le merlot et le petit-verdot. Les cabernets, surtout le cabernet-sauvignon, dominent dans les vignobles de crus. C’est le cépage de qualité qui a l’inconvénient de produire peu, de donner des vins qui vieillissent lentement, mais ont beaucoup de finesse et un bouquet particulier.

Culture de la Vigne:

Il n’y a rien de particulier, sinon les difficultés de mécanisation entraînées par la densité de plantation. Cette grande densité est incontestablement un facteur de qualité. Cette densité oblige le viticulteur à conduire le vigne près du sol et à lui donner un faible développement, ce qui n’est pas sans présenter certains inconvénients de culture.

Vinification:

La vinification traditionnelle du Médoc comporte une fermentation en cuve ouverte au début, fermée par la suite. Dans presque toutes les propriétés, on procède à un égrappage plus ou moins poussé selon les années, pour éviter l’excès de tanin et d’amertume qui serait apporté par les rafles. La durée de cuvaison a été réduite, mais le plus souvent elle atteint encore 15 jours. Il est en effet nécessaire que le vin ait de la tenue pour pouvoir vieillir. Dans le Médoc, ainsi d’ailleurs due dans toute la Gironde, on procède à un « égalisage » des divers lot de vin, afin d’obtenir un vin homogène, cette méthode est différente de celles de nombreuses autres régions où l’on fait des « cuvées ». Le vin du Médoc est plein de sève, de bouquet, de finesse et de distinction. C’est un vin excessivement agréable, dont les bons millésimes se conservent bien bouteilles, durent très longtemps et se dégustent toujours avec plaisir.

 

vignoble_du_medoc